“Le challenge a été simple en se rendant en Corrèze. Il s’agissait pour l’équipe rouge et noire de préserver une joie de gagner et la confiance qu’elle procure. Après deux victoires successives probantes en coupe de France, le maintien en Nationale 1 avait été mérité grâce à deux victoires supplémentaires en championnat face à Annemasse et Colomiers. Gagner quatre fois d’affilée met en appétit et ce déplacement en Corrèze chez l’équipe la plus mal classée du championnat était une nouvelle occasion de cultiver la victoire et ses effets positifs. Rien ne fut simple malgré cette détermination à rester invaincues sur cette fin de championnat pour avancer vers Bercy dans une posture de « gagneur potentiel ».

Les Brivistes aidées d’une grande Bineta Diouf au cœur de la raquette invitèrent les Béarnaises à hausser leur niveau de jeu. L’ancienne pensionnaire de Basket Landes aura effectué une carrière remarquable par son intelligence de jeu, son altruisme, et son touché de balle encore irrésistible. La persévérance des Fébusiennes s’est exprimée en seconde mi-temps avec la conversion de huit paniers primés à 3pts. Ainsi repositionnées sur leur indispensable détermination à caresser gentiment le ballon, derrière cette ligne apparue en 1984, les Orthéziennes finirent par retrouver l’autorité des conquérantes nécéssaire au gain de ce dernier match à l’extérieur. Cette première victoire en déplacement en championnat, venait compléter les belles conquêtes de coupe de France obtenues loin des terres des Pyrénées-Atlantiques.

Cultiver la gagne est maintenant un challenge qui devra puiser son énergie dans le plaisir du jeu, en s’assurant que le JE reste fier et altruiste. La recette est connue, une nouvelle occasion sera donnée aux rouges et noires, samedi soir, de transmettre ce qui les anime le plus : « gagner valeureusement devant leur public joyeux au rythme d’une banda bien de chez nous ». Le Poinçonnet est une équipe extrêmement respectable, qui donnera probablement à cette dernière soirée à Pierre Seillant toute sa valeur sportive. La communion sera permise entre tous, afin de sentir toute l’énergie disponible au sein de tout un peuple béarnais, avant de partir conquérir une coupe posée sur un socle dans le plus bel écrin de sport collectif de la capitale.”

Vous désirez nous rejoindre?

Vous voulez faire partie d'une équipe dynamique, dans une ambiance familiale et conviviale ? 

Vous souhaitez participer à l'animation, devenir parent référent ou avez les compétences pour devenir coach,  l'USO Basket a toujours besoin de bénévoles.