Du 18 au 29 novembre 2020 se sont déroulées les journées Nationales de l’arbitrage: l’occasion de mettre en lumière ce rôle si souvent décrié et pourtant indispensable au déroulement des rencontres.
Jean-Philippe Hoareau, arbitre officiel du club depuis plusieurs années (en plus d’être entraîneur des U13F1!), est parti à la rencontre de ses “poulains” qui sont amenés à lui succéder.

2ème interview: Gabriel Pigelet-Pathouot

– Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Gabriel Pigelet-Pathouot, j’ai 17 ans et je suis arbitre départemental depuis la saison dernière. 
– Depuis combien de temps es-tu au club ?
J’ai commencé le basket dès le plus jeune âge au RBB vers 4 ans et j’étais au club jusqu’à la saison dernière. Malheureusement, je fais mes études en région parisienne et donc j’ai du quitter le club. 
– Comment es-tu devenu arbitre ?
J’avais des séances de tirs le lundi soir et l’école d’arbitrage était juste après à l’époque. Après en avoir discuté avec mes parents, j’ai trouvé que c’était une bonne idée et que ça pouvait me faire progresser en tant que joueur également. Et puis petit à petit, je me suis pris au jeu et au final je me suis rendu compte que je prenais beaucoup de plaisir à arbitrer donc c’est ce qui m’a amené jusque là ! 

– Peux-tu nous parler de ton parcours?

Alors j’ai commencé comme joueur au RBB. J’ai continué lors du regroupement avec l’USO et j’ai joué lors de ma dernière saison au club l’année dernière en U17 région… Pour l’arbitrage, j’ai commencé l’école d’arbitrage lorsque j’étais en U15 avec Jean Philippe Hoareau. J’ai énormément arbitré pour le club sur les catégories jeunes avant de faire la formation d’arbitre officiel. J’ai ensuite participé à un stage d’une semaine à Bayonne et quelques mois plus tard, j’ai reçu mon diplôme. 

– Une qualité pour devenir arbitre
Selon moi, il faut garder la tête froide. Dans un match, tout le monde veut gagner, les joueurs, les coachs, les supporters donc tout le monde va essayer de faire pression sur l’arbitre. Il faut savoir prendre du recul et ne pas se laisser impressionner. 
– Ton plus beau souvenir dans l’arbitrage
Le premier match que j’ai arbitré en tant qu’officiel. J’avais la pression mais les joueurs ont été très cool et le match s’est très bien passé ! 
– Aurais-tu des conseils pour pousser d’autres jeunes à devenir arbitre ?
Alors déjà renseignez-vous, l’école d’arbitrage est dirigée par des arbitres compétents qui veulent vous transmettre leurs savoirs. Ensuite, dites-vous qu’être arbitre va vous faire progresser en tant que joueur. Je prends mon exemple, maintenant je sais quand et comment discuter avec les arbitres ce qui est un avantage lorsqu’on joue. Enfin, je vous conseille de demander à arbitrer au sein de votre club, il n’y a que comme ça que vous allez progresser ! 

Merci Gabriel de ta participation, bonne continuation pour ta saison du côté de la capitale !!!

Si toi aussi jeune licencié tu veux devenir arbitre, n’hésite pas a venir demander des conseils auprès des arbitres du club.

Vous désirez nous rejoindre?

Vous voulez faire partie d'une équipe dynamique, dans une ambiance familiale et conviviale ? 

Vous souhaitez participer à l'animation, devenir parent référent ou avez les compétences pour devenir coach,  l'USO Basket a toujours besoin de bénévoles.